20/03/2017

Pour que le handicap n'en soit plus un…

58573-image-dsc-2176.jpg

Article issu du site du journal "La Dépêche du Midi" du 9 mars 2017./Photo Rachel Barranco.

Un forum dédié à l'emploi des personnes handicapées, ça ne s'était jamais fait. Au-delà du succès, ce genre de manifestation apporte un regard différent sur le handicap.

Un regard différent sur le handicap… C'est sans doute ce qu'il faut retirer de ce 1er forum dédié à l'emploi des personnes handicapées, organisé par un collectif qui œuvre dans ce secteur (Adapei, Cap Emploi, Mission locale, Agefiph, Carsat, Pôle Emploi, Sameth, Alther, Comète, Fiphfp), mais aussi le département. Un regard différent car on a souvent une image faussée du travailleur handicapé. «Le plus difficile, constate Marc Dujardin, directeur régional de l'Agefiph Occitanie, c'est de combattre les idées reçues, tant chez les employeurs qui pensent qu'un travailleur handicapé n'est pas apte à tenir une fonction, que chez les handicapés eux-mêmes qui, souvent, ne se sentent pas, à tort, capables. Il est vrai qu'outre leur handicap, ils souffrent d'un déficit de formation, mais justement, nous y consacrons plus du tiers de notre budget.» La formation, c'est donc la clé, et justement, ce forum, en sus de proposer des offres d'emploi (une cinquantaine, avec pas moins de 14 entreprises présentes : Alstom, McDonald's, Crit Interim, Acticall, Burger King, Manpower, Leclerc Ormeau, Veolia, Daher…), réunissait tous les acteurs du monde du handicap. «C'est la force de ce collectif. On aborde bien sûr la question de l'emploi, mais au-delà, les questions d'ordre social, de formation, d'aide, notait Marie-José Carrère, par ailleurs responsable de Cap Emploi. Auparavant, nous menions des actions plus ou moins isolées, mais cette initiative collective est vraiment intéressante.» Ne serait-ce que par la participation, pas moins de 400 personnes en situation de handicap étaient présentes. Et ça a marché ? «Oui, plusieurs contrats ont été signés. Le plus intéressant, c'est que les entreprises présentes avaient déjà sauté le pas et ont déjà dans leur effectif des travailleurs handicapés. Pour elles, le «mur» est tombé et elles ont compris tout le bénéfice qu'elles pouvaient tirer d'employer des personnes en situation de handicap. Et pas seulement parce que la loi oblige les entreprises de plus de 20 salariés à embaucher des travailleurs handicapés, la preuve, 60 % d'entre eux travaillent dans des petites entreprises.» Le problème, c'est que le terme est trop souvent associé dans l'imaginaire collectif à un handicap lourd. «Non, il y a des formes très diverses, être travailleur handicapé n'obère pas les compétences. Travailleur handicapé, ça veut dire avoir quelques restrictions, faciles à combler, mais ça ne veut pas dire incapacité.»

Christian Vignes

22:36 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.