26/06/2017

Le Relais de la Solidarité la nuit du 7 au 8 juillet 2017

AFFICHE RELAIS SOLIDARITE.jpg

Pour connaitre le programme cliquez sur l'affiche et pour vous inscrire cliquez ICI

LE RELAIS DE LA SOLIDARITÉ UNE MARCHE POUR LA VIE

Nuit du 7 au 8 juillet 2017 au Château de Montjoie à Oursbelille
Parce que le handicap ne dort jamais...Lui

Le temps d’une nuit nous vous proposons de rendre hommage et d’aider
les personnes en situation de handicap accompagnées par
l’Adapei des Hautes-Pyrénées.

Pendant 12 heures, de 19h à 7h du matin,
environ, 50 équipes de 8 à 10 personnes sont attendues
à ce grand événement convivial et humain.
Vous pouvez créer une équipe, ou rejoindre l’une des nôtres.
Chaque équipe devra avoir un nom, un cri de ralliement et une mascotte.

Pas besoin d’être un grand sportif pour relever le défi,
il faut simplement avoir du cœur.

Les participants se relayeront pour que la marche dure toute la nuit,
tout en permettant à chacun de se restaurer, boire un verre, participer à une animation, danser aux sons
des orchestres, vivre des moments de convivialité ou simplement se reposer dans un coin de la
magnifique ferme-jardin (camping possible sur le site).

1300 bougies resteront allumées du coucher du soleil au lever du jour,

et illumineront le parcours
Un sac à bougie portera le prénom d’une personne accompagnée à l’Adapei

C’est un moment exceptionnel, une nuit à partager avec la famille, les amis et les collègues où l’on peut manifester notre soutien de manière concrète envers les personnes qui sont touchées par le handicap. La participation de chacun est essentielle puisque les fonds récoltés permettront de financer des projets spécifiques destinés exclusivement aux personnes en situation de handicap.

S’impliquer dans « Le Relais de la Solidarité, une Marche pour l’Union », c’est se montrer solidaire envers les proches touchés par le handicap, affirmer son appartenance à un groupe de citoyens qui lutte contre la différence.

« Que vous soyez là pour encourager, pour marcher, pour passer le bâton à votre coéquipier ou participer aux activités en bordure de piste, « Le Relais de la Solidarité, une Marche pour l’union» est bien plus qu’une marche pour le handicap, c’est un témoignage de tolérance, un parcours pour la vie. »

Je compte sur vous,

Bien amicalement et solidairement,

Evelyne Lucotte-Rougier

Présidente de l’Adapei des Hautes-Pyrénées

 

22:21 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

09/06/2017

Lettre ouverte aux candidats aux législatives: réponse de madame Jeanine DUBIE

Réponse de Mme Jeanine DUBIE députée sortante

Suite à la parution de notre « Lettre ouverte aux candidats aux législatives » dans les Hautes Pyrénées dans la presse et son envoi par mail ou par la poste, nous avons reçu le 9 juin 2017, la réponse que vous découvrirez en cliquant ICI.

22:31 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

08/06/2017

Lettre ouverte aux candidats aux législatives: réponse des 2 candidats PCF Front de gauche

Réponses de 2 candidats du PCF Front de Gauche

Mme Marie Pierre Vieu et Mr Carrère 

Suite à la parution de notre « Lettre ouverte aux candidats aux législatives » dans les Hautes Pyrénées dans la presse et son envoi par mail ou par la poste, nous avons reçu le 6 juin 2017, la réponse ci-dessous, des candidats précités.

 

Si l’on s’en réfère à l’OMS : « une personne en situation de handicap est une personne qui, du fait d’une incapacité temporaire ou permanente, ne peut franchir une barrière environnementale (architecturale, sociale, économique, voire réglementaire) au même titre que les autres citoyens. »

Une fois que nous avons en tête cette définition,  ce n’est plus aux personnes en situation de handicap à s’intégrer à la société, mais à la société de créer les conditions du vivre ensemble. Une telle ambition implique d’impulser de profonds changements dans la représentation que l’on se fait des personnes en situation de handicap. Car tout commence par le regard. Tout peut changer par le regard, la représentation , et du coup, modifier les comportements.

En effet, au-delà de la discrimination en tant que telle, les personnes en situation de handicap sont parfois l’objet de regards détournés (une personne qui s’adresse à l’accompagnateur plutôt qu’à la personne en fauteuil…), de manque de civilité etc. Il s’agit d’une question de société à part entière au sens où la question des représentations nous touche tous.

Pour y remédier, de manière définitive, il est nécessaire de sortir le handicap de l’isolement. C’est pourquoi, nous pensons nécessaire de l’inscrire dans une politique engageant tous les secteurs de la société.

Vivre comme tout le monde avec tout le monde, choisir librement son mode de vie : voilà ce que revendiquent les personnes en situation de handicap et leurs proches. Des revendications qui impliquent que la société agisse sur l’environnement mais aussi qu’elle mette en place des réponses adaptées et individualisées. Des revendications qui nécessitent que les personnes en situation de handicap aient des moyens d’existence décents  et d’abord des revenus décents d’où notre revendication d’une allocation adultes handicapées à hauteur du SMIC brut. Car soit l’AAH est considéré comme un palliatif, un moyen de survie, soit c’est un véritable revenu individuel d’existence dont  le seuil plancher ne peut être inférieur au SMIC, et fait ainsi de la  personne en situation de handicap, un citoyen à part entière ayant accès aux droits fondamentaux accordés à chacun.

Nous sommes pour l’Adoption d’une nouvelle loi-cadre sur le handicap qui prenne en charge la mise en accessibilité du bâti, l’accompagnement et l’accueil à l’école publique, l’intégration professionnelle et qui prévoie un revenu de remplacement équivalent au SMIC revalorisé pour les personnes qui seraient dans l’incapacité de travailler.

- Nous faisons ce pari parce que nous savons l’énorme travail engagé par le mouvement associatif. Nous savons le dévouement sans limite des animateurs, éducateurs, personnels en général, des différents lieux d’accueils, des personnes en situation de handicap, jeunes et moins jeunes. Sans eux, la France serait encore au moyen âge !

Avec eux et la volonté qui anime de plus en plus de citoyens, d’élus, nous pouvons ensemble rêver d’un avenir meilleur pour les personnes handicapées. Les états des lieux sont fait, il nous faut ensemble passer à l’acte, chacun à notre place en utilisant tous nos pouvoirs. Il s’agit d’une nouvelle conception de la politique en matière de handicap, d’une évolution positive en effet : les personnes handicapées ne veulent pas vivre dans des centres mais vivre dans la ville comme tout le monde !

Cela appelle le besoin de transversalité car le handicap touche tous les domaines de la vie : emploi, logement, formation, travail, éducation, transports, sports, loisirs, culture…A commencer par la question de l’accessibilité qui rejoint celle de la défense des services publics.

- Nous rappelons ici que nous sommes pour l’abrogation des lois Bachelot et Touraine, la suppression de la tarification à l’activité qui a soumis l’acte médical aux lois du marché et pour une réforme du financement.

Dans ce cadre nous revendiquons un moratoire sur les fermetures et démantèlement d’hôpitaux de proximité  avec réduction de personnels et de soins à la clé car ils génèrent plus d’inégalités encore !

- Nous partageons votre exigence de la création d’un fonds public pour l’accessibilité.et nous sommes favorables à des mesures dites sociales qui impacteront plus particulièrement les catégories sociales les plus fragiles et participeront de la lutte contre le chômage, pour une re définition offensive de la notion de risque et de sécurisation des parcours de vie.

- Le 100 % Sécu

- La création d’un service public de l’autonomie pour les personnes âgées, conçu et organisé à partir des services publics et sociaux existants

- La création d’un statut d’autonomie pour les 18/25 ans avec le versement d’une allocation soumise à cotisation retraites.

- L’embauche de personnes en situation de handicap notamment dans le secteur de l’Economie Sociale et Solidaire et d’un emploi non délocalisable.

C’est dans ce cadre que nous sommes favorables à examiner positivement la création d’un risque autonomie qui financerait l’intégralité des dépenses liées aux aides à l’autonomie.

- Nous lions les remarques que vous faites sur le besoin d’une éducation  inclusive et d’actions d’éducations populaires, au besoin de recentrer les priorités de l’État autour de priorités à plus value sociales, écologiques et citoyennes. L’Education Nationale doit redevenir le 1er budget devant la défense et le remboursement de la dette Quant à la vie associative elle doit mobiliser toute notre énergie car aux avants postes de la lutte contre les replis identitaires et les discriminations, structurante des rapports sociaux et vecteur de laîcité. Parmi nos exigences celle d’un plan national d’action pour préserver l’emploi associatif. ( 14 % de l’emploi du 65)

- Nous sommes partisans d’en finir avec le gel des dotations d’État aux collectivités et de donner aux collectivités les moyens d’impulser des politiques publiques favorisant la mixcité sociale et inter générationnelle : Tarifications sociales et pans de gratuité dans les transports en commun ( sur le territoire du Grand Tarbes cela équivaudrait à 680000 eurso soit 10 % de la taxe transports)/ Mise en place de centres de santé…

- Une chose est sûre, aucune avancée significative ne verra le jour si elle n’est pas construite par les intéressés eux-mêmes et leurs familles.

Tous les acteurs de la société dont et surtout les élus doivent prendre en compte cette réalité et travailler avec toutes les associations, et les personnes handicapées afin de les associer à toutes les prises de décision, à tous les niveaux, municipal, départemental, régional et national. La vie ensemble passe par la démocratie participative et non par la discrimination ! En résumé, non discrimination, égalité des chances, droit commun, égalité de traitement, actions positives et solidarité nationale : autant de principes qui doivent, aujourd’hui et demain, constituer les fondements d’une politique du handicap, dans une dimension européenne et internationale pour atteindre une réelle citoyenneté et la pleine participation sociale des personnes en situation de handicap.

Marie Pierre Vieu

Vincent Ricarrère

21:51 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

05/06/2017

Réponses de 2 candidats à la lettre ouverte aux candidats aux législatives

Suite à la parution de notre « Lettre ouverte aux candidats aux législatives » dans les Hautes Pyrénées dans la presse et son envoi par mail ou par la poste, nous avons eu, pour ce jour, les deux réponses de candidats, que nous vous retransmettons par ordre chronologique de réception.

Mail reçu le mercredi 31 mai 2017 de Mr Charles ROCHETEAU

Candidat de la France Insoumise dans la 2ème circonscription

« Bonjour

Je propose les mesures suivantes:
- Atteindre l'objectif zéro obstacle : Tolérance zéro contre les entraves. Plan de mise en accessibilité des transports (trains inter cités notamment.).

-Titulariser les personnels d'accompagnement des élèves en situation de handicap et recruter pour renforcer les capacités d'accueil et d'hébergement.

-Augmenter l'Allocation Adulte Handicapé au niveau du SMIC pour les personnes en situation de handicap dans l'incapacité totale de travailler.

-Assurer la pérennité des moyens pour le financement de l'insertion professionnelle des personnes en situation de handicap et garantir leur usage exclusif pour ces missions.

Cordialement.  Charles ROCHETEAU »

Mail reçu le vendredi 2 juin 2017 de Mr Clément MENET

Candidat des Républicains dans la 2ème circonscription

« Bonjour,

Je veux vous dire que pour moi, le handicap doit être une priorité nationale. Je ne le dis pas parce que je m’adresse à vous, mais parce que c’est une conviction profonde.

Je crois en effet que le premier rôle de l’Etat et de ceux qui le dirigent, c’est de protéger les plus faibles, et de ce fait, les personnes en situation de handicap (pas seulement, je pense aussi au plus démunis et aux personnes dépendantes). C’est ma conception de la solidarité nationale.

Et force est de constater que nous avons beaucoup à faire sur le sujet.

En termes d’accessibilité, j’ai amélioré les choses dans ma commune, Vic-en-Bigorre, et les travaux de réaménagement du centre-ville qui débuteront bientôt prévoient une accessibilité PMR. C’est une évidence pour moi, et je suis donc favorable au fonds que vous proposez.

Je partage et soutiens aussi vos propositions sur l’éducation inclusive, la lutte contre le chômage des personnes handicapées, ainsi que le revenu individuel d’existence, et le risque autonomie. Le hasard de la vie fait que j’ai dans ma famille une personne en situation de handicap, et que j’ai déjà pu mesurer concrètement la nécessité de ces actions. J’ai en mémoire la peur visible des parents  quand ils se demandent comment vivra leur enfant handicapé quand il ne seront plus là pour s’occuper de lui.

Notre pays ne sera grand que lorsqu’il aura réussi à répondre à la question du handicap, et, de manière générale, à protéger les plus faibles.

Bien à vous, Clément MENET »

                                                                                              CONSEIL APF de Département 65

22:43 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

02/06/2017

Lettre ouverte aux candidats aux législatives

logo-apf-galet.jpg.jpg

Lettre ouverte aux candidats aux législatives

Les 11 et 18 juin prochains, les françaises et les français vont voter pour élire leurs députés et choisir deux d’entre vous.

Alors que 12 millions de personnes sont touchées par un handicap en France, vos projets pour la France doivent prendre en compte leurs préoccupations et leurs attentes. En 2017, de nombreuses personnes en situation de handicap et leur famille vivent dans des conditions intolérables, qui ne cessent de se dégrader. Précarité, surcoûts liés à la perte d’autonomie, inaccessibilité, chômage… ces conditions de vie sont indignes d’un pays comme la France, vu comme celui des droits de l’homme et porteur de valeurs d’égalité et de fraternité.

Pour une société inclusive et solidaire, nous demandons de :

  • Créer le fonds public "Objectif accessibilité 2017-2022" : accessibilité des lieux publics, des

transports, des équipements, des logements, des centres de soins…

  • Permettre une éducation inclusive adaptée aux besoins spécifiques de chaque enfant, de chaque jeune.
  • Lancer un plan d’action pluriannuel de lutte contre le chômage des personnes en situation de handicap, d’accompagnement et de maintien dans l’emploi.
  • Créer le revenu individuel d’existence pour les personnes en situation de handicap ne pouvant pas travailler en raison de leur handicap ou de leur maladie.
  • Créer le "risque autonomie" afin de financer l’intégralité des dépenses liées aux aides à l’autonomie, quelle que soit l’origine de la situation de handicap et quel que soit l’âge : aides humaines, aides techniques, aménagement du logement ou du véhicule, soutien aux aidants…

Au nom des adhérents de l’APF, nous souhaitons connaître vos positions sur nos revendications et vos propositions pour des mesures concrètes. Qu’allez-vous faire pour que la situation change ?  Nous ne pouvons plus, nous ne voulons plus attendre !

Allez-vous nous répondre ?  Vous pouvez nous écrire ou nous joindre à l’APF (ZI Nord – Route d’Auch – 65800 AUREILHAN). Vos réponses seront mises en ligne sur  notre blog http://dd65.blogs.apf.asso.fr/. Vous pouvez également nous répondre par voie de presse.

Mesdames et Messieurs les candidats, nous ne demandons pas la lune, mais de vivre comme tout citoyen à part entière qui se respecte, avec des droits et des devoirs. Pour cela nous devons en avoir les moyens. Ne nous oubliez pas.

Conseil APF de Département Hautes Pyrénées

21:22 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

27/05/2017

Etre adhérent.e à l'APF... votre avis !

3690707450_23.jpg

Pour la première année de son existence, l'observatoire de la démocratie à l'APF a choisi de consacrer son travail sur la question de l'adhésion à l'APF.
C'est pourquoi, pour éclairer ses travaux, les membres de l'observatoire vous proposent d'exprimer votre avis, à travers ce rapide questionnaire.
Les premiers enseignements seront présentés lors de l'assemblée générale du 24 juin 2017 à Colmar.
Merci de votre contribution.

Pour donner votre avis cliquez ICI

23:52 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

20/05/2017

APPEL A VOTER

chat.jpg

Au cours des mois de mai et juin 2017, les adhérents de l'APF sont invités à voter pour la modification des statuts et au Conseil d’Administration

  1. Le vote pour la modification des statuts, ouvert jusqu'au 5 juin 2017.

En suivant ce lien , les adhérents de l'APF prendront connaissance des enjeux de ces modifications, à travers :

  • une courte vidéo, présentée par Jacques Zeitoun, vice-président de l'APF, et Patrice Tripoteau, directeur général adjoint
  • une présentation..., en une page !
  1. Le vote pour l'élection 2017 au conseil d'administration,  également ouvert jusqu'au 5 juin 2017.

Pour consulter le livret de candidature cliquez ICI

22:01 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

17/05/2017

Un regard différent sur le handicap au Café Repaire

cafe-repaire-pierrefitte-nestalas.jpg

Ce soir, au café de la Gare de Pierrefitte-Nestalas, le prochain Café Repaire de la vallée des Gaves abordera le sujet «des personnes en situation de handicap et les familles» autour de nous. Pourquoi ce thème ? Car les organisateurs du Café Repaire ont l'impression que le handicap dans notre société est une valeur marchande qui nous empêche de porter un regard normal sur les personnes en situation de handicap et leurs familles.

À la naissance de leur enfant, les parents tombent brutalement dans une réalité radicalement différente de ce qu'ils avaient rêvé et leur situation bascule dans une réalité faite d'embûches, d'incompréhension, de regards critiques et dévalorisants, de jugements, y compris de la part des institutions et associations, qui font que ces parents cachent leurs difficultés, craignant qu'on leur enlève leur(s) enfant(s). Il s'ensuit alors une aggravation de l'état de l'enfant, non pris en charge par des protocoles de stimulation, et une perte de ressources pour la famille qui ne peut de ce fait prétendre à des aides. De plus, un diagnostic de handicap n'est jamais acquis définitivement, car un contrôle exigé tous les trois ans est à la charge de la famille, laquelle doit apporter la preuve que son enfant est toujours handicapé : ces dossiers compliqués minent la vie des familles.

Parmi les invités à ce débat, des familles viendront témoigner, dont le papa de Sacha (cf. son excellent documentaire : «Le Tour du monde en train de Sacha» blogs.sgdf.fr), ainsi que des associations (d'autistes, Adapei, APF).

Vous êtes attendus nombreux et n'hésitez pas à inviter des familles concernées. Pour manger sur place, à 19 heures, un numéro : 05.62.92.75.32.

Café Repaire de la vallée des Gaves, mercredi 17 mai, à 20 heures, au café de la Gare à Pierrefitte-Nestalas, 9, rue Lavoisier.

21:15 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

14/05/2017

La FOIRE AU TOUT de la Délégation APF 65 le samedi 20 et le dimanche 21 mai 2017

Affiche Foire au tout.jpg

23:04 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

07/05/2017

Sortie à Puydarrieux du 8 avril 2017

IMG_9474.jpg

Sous un merveilleux soleil, le groupe relais Ba pla les Biloutes s’est retrouvé à la Maison de la Nature à Puydarrieux le 8 Avril 2017. Nous formions un bon petit groupe de 25 Tarbais, Gersois et du Plateau de Lannemezan et nous avons été  accueillis chaleureusement dans une ancienne bâtisse rénovée qui sentait bon la glycine.

Après un repas partagé, des rires et des chansons, le groupe a suivi Karine Pelosse (guide et directrice) jusqu'aux berges du lac de Puydarrieux. Nous avons pu apercevoir des Foulque Macroule, des Grèbe Hupé, des Hérons cendrés, des Canards Colvert et des Milan noir dans une cabane en bois construite pour observer discrètement, grâce aux jumelles proposées par notre guide. Nous avons observé la vie des Hérons nichant dans les arbres, les canards barbotant dans le lac et les carpes éclaboussant et creusant leurs nids au bord du lac.

Bref, nous vous invitons à venir découvrir ce beau paysage et la vie des oiseaux entre novembre et Mars. Le lac est accessible et une animatrice de la maison de la nature se fera le plaisir de vous guider dans la vie des volatiles. Vous avez des jumelles à votre disposition de Novembre à Mars pour voir la population du lac.

A vous d'y aller, ça vaut le coup d'œil !!!!!

Puis, comme, à notre habitude, nous avons partagé un goûter et, après une aussi belle journée, nous avons repris chacun notre route.

"Adishatz" et, au mois de Septembre pour une autre destination.

 

Gisèle, Solange et Stéphanie (Les 3 drôles de dames) et Jérémy (le sacré Charly)

Des photos de cette belle journée dans l'album  " Sortie à Puydarrieux"

23:11 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |