Solazur roule pour le handisport

snapshot.jpg

Article issu du journal "La Dépêche du Midi" du 18/05/2018

Tout l'après-midi de ce mercredi 16 mai, le quartier de Solazur avait organisé une activité autour du handisport et de la sensibilisation au handicap. Dans le parc en bas des tours, autour du citystade, plusieurs ateliers ont été mis en place : un jeu de société sur le handicap, un parcours de fauteuil sport, de la pétanque, de la poterie, des matchs de cécifoot (football avec les yeux bandés) et également une projection de courtes vidéos sur les personnes en situation de handicap. Un peu plus tard, à l'école maternelle Pablo-Neruda, des petites scènes de théâtre ont été jouées. Elles étaient basées sur des histoires réelles de personnes handicapées et sur leur vécu. Le public a pu participer à ces saynètes

Une centaine de personnes, dont une majorité d'enfants, étaient présentes pour participer aux diverses activités.

«Créer du dialogue et de l'échange»

«Cette journée est à l'initiative des habitants et des associations du quartier de Solazur, expliquent les organisateurs. Nous avons travaillé en partenariat avec le conseil départemental des Hautes-Pyrénées, la mairie de Tarbes, l'Association de prévention spécialisée (APS 65), l'Afev, la fédération départementale handisport ou encore l'association Coup de pouce. Ce projet avait pour but d'attirer des publics différents et de les faire graviter autour du handicap. Ça permet de créer du dialogue et de l'échange.»

Des enfants «curieux» concernant le handicap

Les enfants ont pris d'assaut les activités proposées. Essayer les fauteuils a rencontré un beau succès, tout comme les parties de cécifoot. Emmanuelle Ott, conseillère technique à la fédération départementale handisport, est impressionnée par «la curiosité dont font preuve les enfants concernant le sujet du handicap». «Nous faisons beaucoup de sensibilisation dans les écoles et les entreprises, et on a remarqué qu'avec les enfants, il était facile de parler de ce sujet. Ils sont curieux, impliqués et sans arrêt à la recherche d'informations. Ils n'ont aucun tabou à en discuter car ils ne voient aucune différence entre une personne valide et une autre atteinte de handicap. Les enfants sont ouverts à tout et c'est pour ça que la sensibilisation à ce sujet de société doit passer par eux.»

Concernant la pratique du handisport dans le département des Hautes-Pyrénées, il y a 70 licenciés, dont 6 sportifs de haut niveau qui préparent actuellement les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel