22/10/2016

Solencœur fête ses 10 ans !

La chorale est venue divertir les résidents du centre Le Montaigu à Astugue./Photo Mélodie Fourcade.
La chorale est venue divertir les résidents du centre Le Montaigu à Astugue./Photo Mélodie Fourcade.
Article du site du journal "La Dépêche du Midi" du 18/10/2016

Ouverte à tout le monde depuis octobre 2006, la chorale Solencœur fête sa première décennie ce mois-ci. Synonyme de tolérance et de partage depuis de nombreuses années, le groupe comporte une particularité : il est formé de personnes valides et non valides, sans aucune dissociation. Et c'est un pari réussi pour Marie-Jeanne Clavier. Membre de l'APF (Association des paralysés de France) mais ayant également une expérience de trois ans dans une chorale à Sarniguet, celle qui est aujourd'hui présidente de cet ensemble musical souhaitait faire un mélange des deux. «Selon moi, la musique libère, entretient la mémoire, possède d'innombrables vertus, et apporte beaucoup… De plus, c'est un outil de sociabilisation», déclare cette dernière. Les encadrants ainsi que les membres se veulent porte-parole de l'accessibilité, sur un fond d'ambiance fraternelle.

Une panoplie d'événements

«Même si nous répétons tous les vendredis, nous privilégions une sortie par mois, afin d'éviter une quelconque pression», précise José Cortes, chargé de la communication. Si quelques concerts sont donnés en centres médicaux, comme ce samedi 15 octobre à l'hôpital Le Montaigu à Astugue, Solencœur s'implique lors de diverses manifestations. Ce sera notamment le cas pour le prochain week-end culturel tarbais fin novembre, ou encore le Téléthon à Lannemezan… Ce qui est sûr, c'est que la quarantaine de membres peut compter sur son très fidèle chef de chœur, Alain Gimenez, pour mener la danse. De Richard Anthony à Michel Fugain, en passant par un répertoire polyglotte, Solencœur n'a de toute évidence pas encore fini de pousser la chansonnette.

00:00 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.