30/09/2013

Journée de la passion partagée en 4x4 du 29/09/2013 à Ordizan (65)

FF4X4-APF-2013-1.jpg

Cliquez sur l'image pour accéder au site de

la Fédération Française de 4x4 qui relate en photos cette journée où les clubs de 4x4 locaux ont permis à de nombreuses personnes handicapées de repartir avec la tête pleine de beaux souvenirs.

Merci à eux et à leur générosité.

22:02 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

29/09/2013

Projection*débat du film "Hasta la vista" le jeudi 3 octobre 2013

Soirée débat Handicap et alors Affiche maquette-1.jpg

21:33 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

28/09/2013

Séjour de notre délégation à Paris en septembre 2013

Voyage sympathique et bonne ambiance 

Nous avons visité et vu des monuments superbes aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Les guides qui nous ont accompagnés étaient professionnels et à notre écoute.

Lors de ce voyage, nous avons découvert le quartier St Michel avec sa fontaine, le quartier Latin, la Sorbonne,  le centre Georges Pompidou ainsi que la Mairie de Paris, Notre Dame, L’Assemblée Nationale avec la rencontre de Madame Dubié notre député, Les Invalides, Le Petit Palais, Le Louvre, Versailles, Montmartre, La Tour Eiffel……

Nous avons aussi fait une balade nocturne sur les célèbres Champs Elysées.

Pour notre dernière soirée, nous avons  dîné sur un des  quais de la Seine face à la Tour Eiffel et ensuite nous sommes allés naviguer sur la Seine pour voir les monuments illuminés, ce fût magique.

Que dire du FIAP, où nous résidions ? Que nous avons eu un bon accueil,  un cadre sympa, rien à redire au niveau de l’accessibilité, les repas bon et copieux…  adresse à communiquer si besoin.

Nous avons apprécié ce voyage peut-être aussi grâce à nos deux chauffeurs qui nous véhiculaient dans la capitale « les yeux fermés ».Nous sommes passés par des endroits insoupçonnés de nous.  Ils nous ont montré des quartiers typiques, riches de belles choses, des endroits insolites comme « le Bois de Boulogne » et oui !!. Nous avons aussi fait la connaissance des embouteillages parisiens. Merci et chapeau messieurs.

J’ai apprécié ce voyage en tout point, Un de mes rêves s’est réalisé. J’espère que le reste de la troupe a été aussi ravi que moi de ce séjour.

 Annette Oberlé

Vous trouverez des photos de ce séjour dans l'album intitulé : " Séjour à Paris, septembre 2013 "

22:45 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

27/09/2013

Ordizan. «Handis» en balade avec Solidarité 4×4

201309272413-full.jpgCe dimanche, à partir de 10 heures, à Ordizan et dans le cadre des journées des Passions partagées de l’APF (Associations des paralysés de France), la FF4X4 (fédération française), par l’intermédiaire de son réseau Solidarité 4×4, met à disposition ses volontaires bénévoles pour transporter dans leurs véhicules le maximum de personnes ayant un handicap.

Le repas est offert aux bénévoles de la FF4X4. Pour tous renseignements, téléphoner au 07.86.82.50.16, avant de s’inscrire à : president@ff4x4.fr

Solidarité 4×4 a été créée par et pour la FF4X4. À l’origine, ce réseau bénévole avait pour objectif de réaliser des actions humanitaires lors de catastrophes de grande ampleur, ou bien d’apporter son aide aux populations des pays les plus pauvres. Les temps changent, la solidarité aussi. Nous retrouvons les besoins de solidarité aussi devant notre porte, chez nous, en France.

La journée de la Passion partagée avec l’APF, organisée chaque année dans les Hautes-Pyrénées, est un exemple à suivre. Le but est d’amener, sur une journée de découverte nature en 4×4, un peu de joie et de bonheur à plus de 200 personnes. Grâce aux clubs et structures locales de la FF4X4, les 4×4 vont tourner bénévolement en boucle, toute la journée. Site internet : http://www.ff4x4.fr/ff4x4/calendrier-du-4x4/la-journee-de...


Muriel Guillin Journal "La Dépêche du Midi " du 27/09/2013

APF-20131.jpg


23:00 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

26/09/2013

4 ème Journée Passions Partagées le dimanche 29/09/2013 à ORDIZAN (65)

affiche 2013.jpg

21:30 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

08/09/2013

Réunion du Groupe Relais APF "Ba Pla les Biloutes" le samedi 14 septembre 2013

réunion du relais le samedi 14 septembre 2013 affiche grand FORMAT.jpg

23:12 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

05/09/2013

Bigourd'hand N° 16

 

Vous trouverez ci-joint en téléchargement le dernier numéro du Bigourd'hand, le journal de la délégation, septembre et octobre 2013, en cliquant ICI

 

Au sommaire, notamment, l'Edito, Adhésion à l'APF, Actualités Nationales, actualités Départementales, etc...

 

Vous trouverez aussi le COUPON REPONSE A RENVOYER (en format Word) en cliquant : ICI

 

Vous trouverez également une enquête afin de d'améliorer et diversifier les activités proposées le jeudi après midi à " La Ferme Fould " en cliquant : ICI

21:27 Publié dans Bulletins départementaux | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

04/09/2013

L’AAH va augmenter d’1,75 % le 1er septembre, à 790,18 €

3396082881.jpg13,59 € de plus que le mois précédent : ce n’est pas bien lourd mais c’est toujours ça de pris. Le 1er septembre 2013, le montant mensuel de l’allocation adulte handicapé (AAH) va en effet passer de 776,59 € à 790,18 €, nous a confirmé le cabinet de Marie-Arlette Carlotti, la ministre chargée des personnes handicapées. Une hausse de 1,75 % qui devrait être à peine supérieure à la hausse prévue de l’inflation sur un an (de juillet 2012 à juillet 2013, les prix ont augmenté en moyenne de 1,1 %). Autrement dit, le pouvoir d’achat des allocataires de l’AAH ne devrait croître que de 0,65 %, soit 5,04 €, si le taux d’inflation poursuit sur cette lancée. Un coup d’arrêt après cinq années de hausse, de 2008 à 2012, qui avait vu l’AAH augmenter de 25 %, à raison de deux coups de pouce par an, en avril et en septembre.

Pas au programme du CIH

Certes, François Hollande s’était montré très prudent sur la question pendant la campagne présidentielle : « Nous devons nous fixer l’objectif de revaloriser ces prestations mais compte tenu de l'état de nos finances publiques, je ne peux m’engager à instaurer immédiatement un revenu d’existence au niveau du Smic », avait-il répondu à Faire Face. Mais même cette perspective à moyen terme semble avoir été balayée par la politique d’austérité menée par le gouvernement Ayrault.  

L’APF « regrette que le sujet des ressources des personnes en situation de handicap (AAH mais aussi pensions d’invalidité et rentes versées à des personnes en situation de handicap), après avoir été passé sous silence lors de la Conférence nationale de lutte contre la pauvreté en décembre 2012, ne soit ni dans l’agenda du président de la République et du gouvernement, ni inscrit au programme du Comité interministériel du handicap à venir »

Même son de cloche du côté de la Fnath qui, « tout en étant consciente du contexte économique, estime indispensable de poursuivre une revalorisation forte de cette allocation, au-delà d’un simple ajustement sur l’inflation, en attendant l’ouverture d’une véritable réflexion sur l’instauration d’un véritable revenu d’existence pour les personnes handicapées. » Franck Seuret

Source: blog Faire Face.

22:41 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

03/09/2013

Le Centre de ressources de l'accessibilité

Logo CRA 2 HD.jpg

Madame, Monsieur,

Le Centre de ressources de l'accessibilité met à disposition de l’ensemble des acteurs – architectes, bureaux d'étude, collectivités territoriales, commerçants et autres maîtres d'ouvrage, particuliers – toutes les ressources existantes en matière d’accessibilité et de conception universelle.
Il bénéficie d'une adresse Internet intuitive : www.accessibilite.gouv.fr
Sont capitalisées dans le centre de ressources toutes les informations utiles aux différents acteurs de l'accessibilité : guides pratiques, techniques ou méthodologiques, réglementations et normes, présentation d'initiatives intéressantes et de bonnes pratiques.
Toutes les manifestations relatives à l'accessibilité sont également référencées dans l'Agenda de l'accessibilité.
Le Centre de ressources de l'accessibilité a récemment été doté d'une rubrique intitulée "Degré d'accessibilité de la Cité", qui regroupe les bases de données ou outils collaboratifs créés pour informer sur le niveau d’accessibilité de bâtiments, de structures, d'équipements, etc.
Il est structuré autour de six domaines essentiels en matière d’accessibilité :
le cadre bâti ;
la voirie ;
le transport ;
la culture, le sport et les loisirs ;
les nouvelles technologies ;
et la conception universelle.
Une entrée par type de public est prévue, présentant les principales informations :
Si vous êtes un élu ou un agent de collectivité locale
Si vous êtes un commerçant
Si vous êtes un particulier
Le Centre de ressources de l'accessibilité est placé sous la responsabilité de l'Observatoire interministériel de l'accessibilité et de la conception universelle - instance, présidée par M. Philippe Bas.
Sa gestion est confiée à la délégation ministérielle à l'accessibilité (DMA) du ministère de l'Égalité des territoires et du Logement et du ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie.

Cordialement
Délégation Ministérielle à l'Accessibilité
Ministère de l'Égalité des territoires et du logement
Ministère de l'Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie
Secrétariat Général
Tour Pascal A -- F92055 Paris -- La Défense cedex

 

23:03 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

01/09/2013

Loi Handicap 2005 : des adaptations se préparent

Article rédigé par Pierre Cossard le 30/08/2013 à 13:30 dans la rubrique Transport routier de voyageurs sur le site internet de " Bus & Car Transport de voyageurs "
homepagebus_et_car_actu68810_photoScolaire web.jpgInterpellé par de nombreuses questions écrites par les parlementaires avant l'été sur les difficultés d'application de la Loi Handicap de 2005, le gouvernement commence à fournir un certain nombre de réponses qui éclairent sur le cheminement de pensée qui est le sien. Une réponse parue au JO le 29 août concerne spécifiquement les transports scolaires.
Face aux difficultés pointées du doigt quant à la mise en application en 2015 de la loi Handicap de 2005 sur l'accessibilité, un certain nombre de parlementaires ont posé diverses questions écrites au gouvernement au printemps dernier, juste après la parution du rapport Campion. La trève estivale étant terminée, et vue l'urgence de la situation, le ministère des Transports commence à fournir des réponses. Afin de bien percevoir l'orientation des réflexions menées par le gouvernement pour résoudre ce problème, Bus & Car a décidé de fournir in extenso questions et réponses publiées au JO, non sans souligner les éléments de réponse les plus révélateurs des décisions à venir.

Question écrite de Jean-Léonce Dupont, sénateur UDI du Calvados*
Jean-Léonce Dupont attire l'attention de Madame la ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, sur les actions que le gouvernement compte mener pour atteindre l'objectif de la loi handicap de 2005, et notamment rendre accessibles aux personnes handicapées les transports scolaires et interurbains. En effet, en France c'est près de 35 000 autocars non accessibles aux handicapés sur les 47 000 affectés au service public qui ne pourront plus être utilisés si aucune souplesse n'est mise en œuvre. Ainsi, après la parution du rapport de Mme la sénatrice Campion, les professionnels et, notamment, les entreprises de transport de voyageurs, s'interrogent tant sur les délais que sur les adaptations leur permettant de répondre aux objectifs légaux dans des conditions techniques, administratives et financières acceptables.

Réponse du ministère chargé des Transports, de la Mer et de la pêche**

En mettant en place l'obligation de mise en accessibilité des transports et des établissements recevant du public dans un délai de dix ans à compter de sa promulgation, la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a fixé un objectif ambitieux mais légitime en faveur des personnes en situation de handicap ou dont la mobilité est réduite et, à vrai dire, pour la société dans son ensemble. En novembre 2011, un rapport sur les modalités d'application des règles d'accessibilité du cadre bâti pour les personnes handicapées, réalisé par le conseil général de l'environnement et du développement durable, le contrôle général économique et financier ainsi que par l'inspection générale des affaires sociales, faisait état de difficultés et de retards dans la mise en œuvre de cette obligation, en les attribuant en premier lieu à l'ampleur des travaux à entreprendre. La sénatrice Claire-Lise Campion dans son rapport intitulé "Réussir 2015 - accessibilité des personnes handicapées au logement, aux établissements recevant du public, aux transports, à la voirie et aux espaces publics" publié en mars 2013 fait le même constat, tant pour le cadre bâti que pour les transports, et considère également que le coût et le volume des investissements à réaliser expliquent en grande partie l'avancement insuffisant de la mise en œuvre de la loi.

Parmi les 40 propositions contenues dans le rapport de la sénatrice, l'une des principales réside dans la mise en place, dans le domaine des établissements recevant du public comme dans celui des transports, d' "agendas d'accessibilité programmée (Ad'AP)" qui permettraient aux maîtres d'ouvrage et aux autorités organisatrices de transport n'ayant pas pu répondre à leurs obligations "d'être en mesure d'exposer les réalisations déjà effectuées, la méthode adoptée pour rattraper les retards et de s'engager sur une programmation crédible"

 Une autre proposition, qui rejoint parfaitement les préoccupations exprimées par la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV), vise à examiner, de façon concertée, la pertinence du maintien d'une exigence d'accessibilité pour l'ensemble des points d'arrêt ne desservant que les lignes de transport scolaire. En effet, pour assurer une bonne scolarisation et insertion sociale des enfants, le transport spécialisé tel que déjà prévu par le code de l'Education, s'avère tout à fait pertinent, en répondant aux besoins individualisés de l'enfant, et financièrement plus proportionné que l'accessibilité de tous les transports scolaires imposée par la loi de 2005.

Le gouvernement examine actuellement ces propositions dans la perspective d'un prochain comité interministériel du handicap.

* Question écrite N° 06113 publiée dans le JO Sénat du 02/05/2013 - page 1411, et transmise au ministère chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche.

** Réponse publiée dans le JO Sénat du 29/08/2013 - page 2521.

21:43 | Commentaires (0) | |  Facebook | | |